vendre votre citroën d’occasion

Accueil > Marques > Citroën

Citroën est l’un des plus grands et les plus anciens constructeurs automobiles au monde. Cette firme française a vu le jour en 1919. Elle a construit sa réputation à travers ses productions de la Traction Avant, les 2 CV, et la DS. De nos jours, elle continue à séduire de nombreux particuliers. Lorsqu’un particulier prend la décision de se séparer de son ancien véhicule Citroën, il se tourne généralement vers l’option de reprise de voiture. C’est un acte à la fois facile, rapide et ne présente pas beaucoup de contraintes. Toutefois, il peut engendrer diverses  déconvenues financières. Souvent, les repreneurs professionnels proposent un prix bien en dessous de ce que le particulier souhaite obtenir. Il y a quelques étapes à suivre à cet effet afin que la négociation se fasse dans les meilleures conditions possibles.

Savoir évaluer le véhicule pour mieux négocier

Dans le cadre d’une négociation sur la reprise d’une voiture Citroën, il est indispensable que le propriétaire dispose d’une évaluation exacte du prix réel de son véhicule. Le particulier a à sa disposition 2 différentes techniques pour évaluer sa voiture. Il peut se tourner vers la cote argus qui va prendre en compte le type de motorisation, le modèle de la voiture et le kilométrage. Il a également la possibilité de favoriser la cote du marché qui considère les prix de vente généralement appliqués. Il est à mentionner que le prix proposé par cette seconde option est nettement inférieur à celui obtenu à partir de la cote argus.

 

Un véhicule presque neuf pour une meilleure reprise Citroën

Certaines personnes optant pour la reprise Citroën ont tendance à croire que l’aspect visuel n’est pas pris en compte par le professionnel. C’est complètement faux parce que la première impression est décisive dans ce genre d’opération, étant donné que l’expert va également se mettre dans la peau d’un acheteur particulier. Pour qu’il y ait un effet immédiat, il est recommandé de présenter un véhicule Citroën propre aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.  Pour aller plus loin, il est conseillé de remplacer les petits accessoires un peu défectueux comme une ampoule qui ne marche plus ou une poignée cassée. Ceci est important parce que le professionnel va scruter minutieusement la voiture afin de voir les petites anomalies qu’il va par la suite soustraire des dépenses de remise en état.


La reprise pour un achat ou reprise sèche

Lors d’une reprise Citroën, le repreneur va présenter 2 options au propriétaire : une reprise sèche et une reprise avec condition d’achat. Dans la majorité des cas, la seconde option est l’unique offre proposée par les exploitants franchisés par des constructeurs. Le particulier bénéficiant de la reprise Citroën a, en effet, le choix d’opter pour une voiture neuve ou d’occasion. La négociation est plus facile dans le cas où la voiture à acheter et le véhicule repris seraient de même gamme.

Découvrez les articles de nos experts sur les modèles Citroën : C4 | DS3